11 Conseils pour voyager en voiture avec un chat

11 Conseils pour voyager en voiture avec un chat

Vous voulez partir en vacances mais vous avez un problème simple. Vous n’avez personne pour s’occuper de votre chat. Quand vous vous absentez, vous n’arrivez pas toujours à trouver quelqu’un pour lui donner de l’eau et de la nourriture.

Pourquoi n’emmèneriez-vous pas avec vous votre félin préféré ? Mais les chats peuvent se montrer sensibles au nouvel environnement que constitue une voiture. Ce sera stressant pour eux, à moins que vous ne fassiez des préparatifs pour améliorer son confort.

Voyager avec un chat dans une voiture n’est pas nécessairement compliqué. Nous pouvons vous aider à faire en sorte que tout se passe bien. Pour en savoir plus, consultez ce guide des vacances.

1. Habituez votre chat à son transporteur

Quand vous êtes au volant, le chat doit être dans sa cage de transport. Si vous le laissez se promener, il risque de constituer une distraction, adorable mais compliquée, dont vous n’avez pas besoin. Et si vous freinez brutalement, le pauvre animal volera dans votre pare-brise.

Il faut donc habituer votre chat à son transporteur. S’il ne le considère pas comme un lieu sûr, avant que vous preniez la route, il sera stressé d’y être enfermé.

Commencez quand ils sont encore jeunes

Si vous en avez la possibilité, entraînez votre chat dès son jeune âge. Les chatons sont plus ouverts que les chats adultes aux changements dans leur environnement.

Cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas habituer un chat plus âgé à un transporteur. Ce sera juste plus long et difficile.

Placez le transporteur en vue

Votre chat pourra difficilement considérer son transporteur comme un lieu sûr s’il ne le voit qu’au moment de partir en voiture. Il deviendra anxieux et ira se cacher chaque fois qu’il verra le transporteur.

Placez-le près du sol en permanence, avec la porte ouverte. Essayez de nourrir votre chat ou de lui donner des friandises pour qu’il y entre. Rendez le transporteur accueillant en y plaçant un coussin confortable.

En d’autres termes, faites de ce transporteur un petit palais pour chat.

2. Apprenez à votre petit chat à aimer la voiture

Une fois le chat habitué à son transporteur, il est temps de le mettre à l’aise avec la voiture. Les chats sont sensibles à tous les bruits et les mouvements produits par la voiture, donc, à moins de voyager avec eux très souvent, ils seront effrayés chaque fois.

Voici quelques conseils pour que les chats aient moins peur en voiture.

Testez leurs limites

Avant de pouvoir prendre la route, il faut avoir habitué le chat aux sons et aux mouvements de la voiture. Faites des essais en mettant le moteur en marche à l’arrêt.

Une fois votre chat accoutumé au rugissement du moteur, faites de nouveaux essais en allumant la climatisation. Puisque vous ne roulez pas, vous pouvez laisser le chat se promener librement dans la voiture et la renifler. Lorsqu’il est habitué à la climatisation, allumez la radio pour voir comment il réagit au bruit de la musique.

Faites des essais sur la route

Il est temps de préparer le voyage du chat. Commencez par de petits essais dans le voisinage. Commencez par un petit tour de deux minutes autour du bloc.

Une fois qu’il est habitué, vous pouvez pousser les choses plus loin en allongeant le trajet jusqu’à 20 à 30 minutes. Essayez de baisser les vitres pendant l’une de ces promenades, pour voir comment votre chat réagit au vent qui s’engouffre.

Il n’y a pas de mal à améliorer son confort

Si vous voyagez seul, ne tenez pas compte de ce conseil. Vous ne pouvez pas tendre la main pour réconforter votre chat et conduire en même temps. Si quelqu’un d’autre part en vacances avec vous, demandez-lui de s’asseoir près du chat sur la banquette arrière.

De cette façon, il pourra être caressé et réconforté par des paroles, s’il se met à miauler de détresse. Être assis à côté de quelqu’un de familier peut suffire à les calmer.

Conduisez en souplesse

Votre chat est stressé. N’aggravez pas les choses en freinant brusquement (sauf bien sûr si vous n’avez pas le choix). Les êtres humains ont peur en cas d’arrêts brusques et imprévus ! Ne parlons pas des chats.

Quel que soit votre désir d’arriver à destination pour vous enregistrer à l’hôtel ou au camping où vous séjournerez, respectez les limites de vitesse et ralentissez, pour le bien de votre animal.

3. Parlez à votre vétérinaire

Peut-être pourrez-vous habituer votre chat à la voiture sans devoir affronter aucune anxiété. Mais pour d’autres, c’est une chimère. Peu importe votre travail de préparation, ils miauleront toujours comme des fous lorsque la voiture bouge.

Si malgré tout vous n’avez pas d’autre choix que de prendre votre félin avec vous, conduisez-le chez le vétérinaire. Peut-être pourra-t-il vous donner des médicaments qui apaiseront la nervosité de votre animal.

Il pourra également vous délivrer les prescriptions de nourriture ou les médicaments dont votre chat aura besoin. Même si vous pensez en avoir suffisamment, il est préférable d’avoir du surplus. La dernière chose que vous voulez, c’est d’être en vacances et de devoir courir.

4. Emportez tout ce dont le chat a besoin

La liste des choses nécessaires à emporter pour voyager avec un animal est longue. Emportez des objets familiers que vous mettrez avec lui dans le transporteur. Son jouet préféré suffira peut-être à le calmer pendant le trajet.

Bien entendu, il faut de la nourriture et de l’eau, ainsi que des bols sûrs, dans lesquels vous pourrez les servir. Il faudra prendre un bac à litière qu’ils pourront utiliser pour les pauses pipi. Il faut qu’il soit facile à nettoyer, et suffisamment petit pour tenir dans son transporteur.

Si vous souhaitez que votre chat vous accompagne en randonnées ou qu’il puisse sortir de la voiture pour se dégourdir les jambes, vous aurez besoin d’une laisse et d’un harnais. Il existe aussi des sacs à dos dans lesquels on peut transporter le chat.

5. Identification

Si votre chat est stressé, il fera tout ce qu’il peut pour essayer de s’échapper de la voiture. Si vous ne faites pas attention en ouvrant la porte, il s’échappera. Si vous le prenez en mains et qu’il vous griffe, votre réaction instinctive sera de le lâcher, et il risque de se perdre.

Dans ce genre de situation, vous serez content qu’il ait une pièce d’identité sur lui. Assurez-vous que l’étiquette de l’animal soit bien lisible. Si quelqu’un trouve votre chat, il pourra vous téléphoner.

Micropucer votre chat avant de partir est une précaution supplémentaire. Vous ne serez jamais trop prudent en matière d’identification.

6. Choisissez votre lieu de résidence

Vous pouvez décider de loger sous tente, dans la voiture ou dans un hôtel. Les trois options comportent des avantages et des inconvénients. Si vous êtes sous tente dans l’un ou l’autre camping, vous serez un peu limité en termes d’activités.

Vous ne pourrez pas vous balader dans les magasins des environs s’ils n’acceptent pas les animaux. Séjourner à l’hôtel vous donnera plus de liberté car vous pouvez laisser votre chat dans votre chambre quand vous n’êtes pas là. Le seul problème est de découvrir un hôtel qui accueillera votre animal de compagnie.

7. Prévoyez des arrêts

Tout comme vous, votre chat doit manger et aller aux toilettes. Prévoyez des arrêts sur la route, pour pouvoir tous deux vous dégourdir les jambes et effectuer les fonctions corporelles nécessaires.

Sachez toutefois qu’à cause du stress, votre chat pourrait refuser de manger et de boire aux arrêts. S’ils acceptent d’absorber un peu de nourriture, c’est une victoire.

8. Habituez votre chat à la laisse

Vous vous souvenez de notre conseil d’emporter une laisse et un harnais ? Vous n’en aurez aucun usage si vous n’avez pas au préalable appris à votre chat à les utiliser.

Mettez le harnais au chat quand il est à l’intérieur de la maison. Donnez-lui quelques friandises pendant qu’il le porte, pour qu’il l’associe à des moments agréables.

Quand il sera accoutumé au harnais, ajoutez la laisse. Gardez la laisse lâche pendant que le chat s’habitue à se promener avec elle. Si nécessaire, disposez des friandises sur le sol pour inciter votre félin à se promener avec vous.

Quand vous pensez que votre chat a compris, faites une sortie par une journée chaude. Il ne voudra pas sortir s’il fait humide et pluvieux. S’il paraît un peu hésitant à mettre une patte dehors, lancez-lui une friandise dans la cour ou le jardin en guise d’incitation.

S’il ne veut toujours pas sortir, ne le forcez pas. Enlevez-lui le harnais et réessayez un autre jour.

Quand il décidera finalement de faire le pas, pensez à avoir un sac de friandises avec vous. Si vous lui en donnez pendant la promenade, il commencera à associer les sorties en extérieur avec quelque chose de positif.

9. Emportez une copie du dossier médical de votre chat

On ne peut jamais savoir quand surgira une urgence au cours d’un voyage avec un chat. Il pourrait se blesser ou manger quelque chose qui ne lui convient pas. Tout peut arriver.

C’est pourquoi, avant de partir, vous devriez faire une copie du dossier médical de votre chat. Il vous sera plus facile de l’emmener chez un vétérinaire quand vous êtes loin du vôtre.

Si votre chat souffre d’un problème de santé chronique, prenez votre téléphone et faites quelques recherches. Notez les noms et les numéros de téléphone de tous les cabinets de vétérinaires qui sont sur votre route.

10. Préparez-vous pour le jour du voyage

Le matin du voyage, ne donnez pas à votre chat son petit déjeuner habituel. Cela peut paraître cruel mais s’il voyage l’estomac vide, il y a moins de risques qu’il vomisse dans la voiture à cause de sa nervosité. Vous pourrez toujours lui servir un repas léger, soit lors de votre premier arrêt, soit à votre arrivée à destination.

Installez dans le fond du transporteur quelques tapis de propreté pour chiots. Vous donnerez à votre chat une possibilité de faire ses besoins dans une litière de voyage lors de vos arrêts, mais il pourrait avoir besoin d’uriner avant cela. Les tapis de propreté absorberont l’urine si cela se produit.

Comme vous voyez, voyager avec un chat est parfois un peu compliqué. Emportez quelques gants de caoutchouc que vous pourrez enfiler pour nettoyer le transporter et la boîte à litière.

11. Ça ne se passe pas toujours bien

Si c’est le premier voyage de votre chat (et même si ce n’est pas le cas), les choses ne se passeront pas facilement. Votre chat sera nerveux, ce qui pourrait le faire vomir ou uriner dans le transporteur.

C’est pourquoi il faut que vous ayez préparé du matériel de nettoyage et beaucoup de papier de toilette. Les arrêts de nettoyage pourraient allonger la durée prévue pour le trajet.

Ce sera stressant pour vous mais n’oubliez pas que c’est tout aussi stressant, si pas plus, pour votre ami félin. Soyez patient avec lui et ne laissez pas ces difficultés gâcher votre voyage.

Réussir un voyage en voiture avec un chat

Si vous ne trouvez personne pour garder votre chat pendant vos vacances, emmenez-le faire un tour. Certains chats l’acceptent bien alors que les bruits de la voiture en rendent d’autres nerveux. Vous devrez habituer le vôtre au fait de se trouver dans un transporteur.

Servez-vous des conseils que vous avez lus ici, et faites de votre véhicule un espace sûr pour votre ami félin. Voyager en voiture avec un chat est beaucoup plus facile avec les accessoires appropriés. Consultez notre boutique pour acquérir tout ce dont vous avez besoin pour votre voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *