Comment apprendre à votre chat à marcher en laisse

Comment apprendre à votre chat à marcher en laisse

Vous êtes-vous jamais demandé si votre chat d’intérieur pouvait se doubler d’un « chat aventureux » ou d’un « chat explorateur » ?

Cette tendance s’est développée sur les réseaux sociaux ces dernières années. Les randonnées, le tourisme et les voyages en voiture sont devenus accessibles au meilleur ami de l’homme.

Suki Cat, Willow The Travelling Cat et Bolt and Keel sont quelques-uns des félins qui ont pris Instagram d’assaut, comptant des milliers et jusqu’à des millions de « followers » grâce à leur curiosité, capturée dans des photos panoramiques.

Vous aussi vous pouvez apprendre à votre chat à marcher en laisse ! Avec une bonne approche, il est plus facile que vous ne le pensez d’entraîner vous-même votre chat. Lisez ce qui suit pour apprendre tout ce qu’il faut que vous sachiez pour y arriver.

Les avantages d’apprendre aux chats à marcher en laisse

De nombreux propriétaires de chats considèrent que c’est à l’intérieur que les chats sont le plus en sécurité. Après tout, les chats qui vivent exclusivement à l’intérieur ont une espérance de vie de 17 ans, alors que celle des chats qui ne vivent qu’à l’extérieur est de 2 à 5 ans.

Rien d’étonnant à cela, puisque les chats d’intérieur sont nettement moins exposés aux puces, aux tiques, aux parasites et aux prédateurs, pourtant moins dangereux que ne le sont les véhicules et les produits chimiques toxiques.

Cela ne veut pas dire que les sorties sont mauvaises pour votre chat. En réalité, permettre à votre chat de sortir, de manière mesurée et contrôlée comporte de nombreux bénéfices, parmi lesquels :

  • Faire de l’exercice
  • Améliorer sa santé mentale
  • Retrouver des comportements instinctifs
  • Se divertir

Bien que les chats soient domestiqués depuis plus de 4 000 ans, par nature, ils resteront toujours des chasseurs. Les sorties stimulent leurs sens, en les exposant à des images, des odeurs et des sons qu’ils ne peuvent expérimenter à l’intérieur.

Les sorties leur permettent en outre de renouer avec leurs racines.

Ils peuvent y chasser leurs proies – un excellent moyen de contrôler les rongeurs. Ils peuvent faire leurs besoins où et quand ils le veulent. Ils peuvent se faire les griffes sur des troncs plutôt que sur vos meubles.

En alimentant la curiosité de votre chat, vous lui offrez un exutoire naturel pour agir selon leurs impulsions. Ce qui aide à améliorer leur comportement à l’intérieur.

Comment former votre chat à la laisse

En fonction de sa race, de son âge, de sa taille et de ses expériences antérieures, chaque chat répondra différemment à l’entraînement à la laisse. Il est important de garder cela à l’esprit au moment de déterminer l’équipement de sécurité et les méthodes de formation qui vous conviendront.

Même s’il est généralement plus facile de former un chat à la laisse quand il est encore un chaton, les chats plus âgés ont la capacité d’apprendre de nouveaux trucs… Cela vous demandera seulement un peu plus de patience.

Attendez-vous à passer quelques jours sur chacune des étapes de la formation à la laisse. Quel que soit le type de votre chat, tous ont besoin de leur espace personnel, et tous sont un peu plus sujets au stress que les chiens.

En conséquence, pensez à garder une attitude calme et adaptée aux animaux à 4 pattes quand vous vous lancerez ensemble dans cette nouvelle aventure.

1. Trouvez le bon harnais

Quand vous achetez une laisse pour chats, n’oubliez pas que les harnais sont plus confortables et offrent plus de liberté de mouvements que les colliers. Ceci parce qu’ils s’attachent derrière les pattes avant du chat et sur ses épaules, ce qui empêche que le cou soit serré.

Cherchez des harnais spécialement conçus pour les chats. Ils sont pensés pour s’adapter au poids, à la forme et à la morphologie de votre chat.

Utilisez le « test des deux doigts » pour vous assurer que le harnais est adapté au chat. Si vous pouvez glisser deux doigts sous le harnais, c’est qu’il est suffisamment serré sans être contraignant.

Si vous ne pouvez pas glisser deux doigts – ou si vous pouvez glisser plus de deux doigts, cela signifie que le harnais est soit trop serré soit trop lâche.

2. Présentez le harnais à votre chat

a nourriture est au centre de toute expérience positive avec votre chat. Avant même de pouvoir lui mettre le harnais, il est important de le présenter au chat pour qu’il puisse se familiariser avec ce que c’est et ce que ça fait.

Laissez d’abord le chat le renifler et récompensez-le par une friandise.

Entraînez-vous à boucler et déboucler le harnais devant lui. De cette façon il apprend à associer sons et friandises. C’est une étape importante car certains chats sont effarouchés par les bruits nouveaux et inattendus.

Laissez ensuite le harnais près de son bol de nourriture pendant quelques jours. Cela l’aidera à se familiariser avec la vue du harnais – et les récompenses qui lui sont associées – et il pourrait bien se sentir suffisamment à l’aise pour y frotter son odeur.

3. Mettez le harnais

Une fois que le chat aura adopté le harnais comme un élément de son quotidien, il sera temps de s’entraîner à le lui mettre. L’astuce consiste à ne pas le fixer tout de suite.

Au lieu de cela, laissez votre chat s’habituer à la gestuelle de l’enfilement du harnais. Si vous tentez de le lui mettre trop brusquement ou avec trop de force, il pourrait se sentir pris au piège et essayer de fuir.

Rappelez-vous le système de la récompense. S’il vous laisse lui passer le harnais, donnez-lui une friandise. Vous pouvez également vous entraîner à utiliser le harnais juste avant le repas, afin qu’il apprenne à associer le harnais et la nourriture.

4. Attachez le harnais

Une fois que votre chat semble se sentir à l’aise avec le harnais débouclé, essayez de l’attacher – en n’oubliant pas de le récompenser par des friandises.

Il faudra quelques jours pour habituer votre petit chat à la sensation du harnais autour de son torse. Ne vous inquiétez pas s’il frissonne, marche bizarrement ou refuse tout à fait de marcher.

Contrôlez chaque jour le niveau de confort de votre chat avec le harnais attaché. S’il semble à l’aise, laissez-le lui un peu plus longtemps.

Si votre chat s’énerve, enlevez-lui le harnais et réessayez un ou deux jours après –avec cette fois des friandises encore meilleures, comme son mou préféré. Retirez-lui le harnais plus vite que d’habitude, pour éviter une nouvelle réponse négative.

5. Attachez la laisse

Une fois que le chat a vraiment compris à quoi ressemble le harnais fixé, le moment est venu d’attacher la laisse.

Au début, laissez le chat se promener librement, sans tenir la laisse.

Pensez à faire ces exercices à l’intérieur, dans une pièce qui ne possède pas beaucoup de meubles ou objets susceptibles d’accrocher la laisse. Cela permet au chat de s’habituer à marcher avec une laisse sans tension.

Gardez à l’esprit que certains chats peuvent être alarmés par un bruit ou par la sensation que quelque chose traîne derrière eux. C’est normal. Dans ce cas, tenez doucement la laisse et suivez votre chaton, plutôt que de tenter de le guider.

Entraînez-vous à faire jouer le chaton avec des jouets ou à avoir d’autres activités stimulantes une fois qu’il est en laisse. N’oubliez pas de récompenser les comportements positifs par des friandises ou un clicker, si vous les utilisez pour l’entraînement.

6. Entraînez-vous à guider votre chat

Maintenant que le chat sait à quoi ressemblent le harnais et la laisse, vous pouvez vous entraîner à les guider en douceur Après avoir un peu suivi votre chat dans la maison, vous pouvez commencer à exercer un peu de tension à la laisse avec de légères tractions.

Servez-vous des friandises, des jouets ou des injonctions pour guider votre chat dans la direction où vous voulez qu’il aille – et n’oubliez pas à ce stade non plus de récompenser les comportements positifs.

Quand vous sortirez pour la première fois, allez-y progressivement. Si vous avez une cour arrière clôturée, c’est le meilleur endroit pour commencer. Sinon, restez près de la porte en la laissant ouverte pour qu’il sache qu’il peut toujours retourner vers la sécurité, et cela, jusqu’à ce qu’il se sente à l’aise.

Pensez à laisser votre chat explorer. L’extérieur peut être oppressant, surtout pour les débutants. Laissez-le s’acclimater à ce qu’il voit, entende et sente, ainsi qu’aux sensations qu’il éprouve.

Formation à la laisse : ce qu’il faut faire et ne pas faire

Lorsque vous êtes prêt à sortir, transportez votre chat jusqu’à la porte. Ne le laissez pas passer la porte tout seul, car cela pourrait entraîner un comportement de précipitation alors que la laisse n’est pas attachée.

Emportez avec vous une serviette ou une couverture pour vos sorties en plein air. Si votre chat entrait en panique, c’est une façon rapide pour de le rassurer, tout en vous protégeant de possibles morsures ou égratignures.

Pensez à prendre de la nourriture et de l’eau en cas de sortie, même très courte. L’anxiété et l’excitation peuvent augmenter la soif de votre chat et vous devez avoir des friandises sous la main, pour récompenser les bons comportements.

Ne mettez pas le harnais au chat quand il pleure pour sortir. Cela l’habituerait à obtenir ce qu’il veut chaque fois qu’il pleure.

Ne laissez pas votre chat à l’extérieur sans surveillance, même pendant quelques minutes. La laisse attachée à un objet pourrait s’emmêler et le blesser. Le laisser dehors sans être attaché risque de l’encourager à partir en exploration un peu trop loin et à s’enfuir.

N’emmenez pas votre chat le long de routes très fréquentées ou là où des chiens aboient. Pensez aussi aux conditions météorologiques, dans la mesure où les chats préfèrent un temps sec et doux plutôt que froid et humide ou que la forte chaleur. Ces conditions pourraient entraîner une surcharge sensorielle, causant une réaction de panique ou de fuite et éventuellement, des blessures.

La sécurité pour les chats en plein air

Si l’entraînement à la laisse s’est bien déroulé, vous allez probablement introduire plus de plein air dans votre routine.

Sinon, il existe d’autres moyens de faire sortir votre chat en toute sécurité et de lui permettre d’explorer, comme les sacs à dos pour chat.

Mais si votre chat a été dégriffé, ce n’est peut-être pas une bonne idée de l’emmener à l’extérieur, parce que les griffes sont leur principal moyen de défense contre les prédateurs – particulièrement dans les zones plus rurales.

Remarque: Nous n’encourageons pas le dégriffage des chats, car c’est un acte cruel et les rend handicapés. Mais de nombreux chats adoptés ont malheureusement été dégriffés auparavant, et il vaut mieux être prêt pour eux!

Assurez-vous que votre chat est à jour de tous ses vaccins. En règle générale, les chats adultes doivent être vaccinés tous les 1 à 3 ans s’ils ont été vaccinés quand ils étaient chatons. Les vaccins récurrents de base incluent :

  • Rhinotrachéite virale féline (coryza du chat)
  • Calicivirus félin
  • Panleucopénie féline
  • Rage

Votre vétérinaire prescrira peut-être des vaccins « non essentiels », en fonction de la santé et du niveau de risque de votre chat, comme par exemple :

  • Péritonite infectieuse féline
  • Chlamydia
  • Bordetella
  • Virus de la leucémie féline

Assurez-vous de connaître le numéro de téléphone de votre vétérinaire et de savoir où se trouvent les dossiers médicaux de votre chat en cas d’urgence. Repérez également les cliniques vétérinaires d’urgence proches de chez vous et ouvertes 24h sur 24, au cas où votre vétérinaire ne serait pas disponible.

Identification

Pour terminer, faites en sorte que votre chat soit correctement identifié, au cas où vous seriez séparés l’un de l’autre. Les étiquettes d’identification sont l’un des moyens les plus rapides de retrouver votre chat perdu. Parmi les indications à y inclure :

  • Le nom de votre chat
  • Votre nom
  • Votre adresse (sans oublier la ville, l’état et le code postal)
  • Un numéro de téléphone où l’on est sûr de pouvoir vous joindre

Vous pouvez également envisager de faire micropucer votre chat, surtout si c’est une obligation légale dans votre région.

La micropuce n’est pas un appareil traceur GPS et vous n’avez donc pas à craindre une atteinte à votre vie privée en cas de disparition du chat. a puce ne contient que des informations similaires à celles que l’on peut trouver sur le collier d’un animal de compagnie.

La puce est pratique dans le cas où chat parviendrait, en se tortillant, à sortir de son collier. De cette manière, si quelqu’un trouve votre chat perdu, un vétérinaire pourra scanner la puce pour y trouver les informations utiles.

Ces petits dispositifs de la taille d’un grain de riz sont enfermés dans une minuscule capsule en verre, injectée à l’aide d’une aiguille hypothermique. La puce ne contient pas de batterie ; elle ne peut être activée que par les ondes radio d’un scanner.

Grâce à la micropuce, vous augmentez les chances de retrouver votre animal perdu.

Une étude portant sur plus de 7 000 animaux errants a montré que les chats micropucés étaient rendus à leur maître dans 38,5 % des cas, alors que ceux qui n’ont pas de micropuce ne le sont que dans 1,8 % des cas.

Il est temps de créer des liens avec votre nouveau chat aventureux

Entraîner votre chat à la laisse n’est pas très difficile mais prend du temps. Avec une bonne approche d’entraînement et avec les bons accessoires, votre chat sera rapidement prêt pour l’aventure !

Ce qui important à retenir, c’est que c’est votre chat qui prendra la décision. Certains chats peuvent simplement ne jamais s’habituer au plein air et c’est très bien ainsi. Il existe des quantités d’autres manières de s’engager dans des activités intéressantes avec votre ami félin.

Prêts à commencer la formation ? Ne cherchez pas plus loin que Meowa. Nous avons des accessoires pour chats spécialement conçus pour l’extérieur : des laisses, des harnais et porte-chats avec distributeurs de nourriture et d’eau ainsi que des lits de fenêtre perchés.

Parcourez notre boutique aujourd’hui et trouvez ce qui vous convient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *